Un nouveau chemin, une chance de rencontre...

Née il y a 50 ans dans une famille de musiciens, artistes et intellectuels, j'aime tout ce qui touche à l'esthétique, au beau, à la quête du sens, à la rencontre et au partage. Car, que ce soit la musique, l'art ou la réflexion intellectuelle, tout cela n'a de sens que dans la rencontre, la convivialité et le partage fraternel.

Partager ce qu'on a reçu. Partager ce qui nous fait vivre. Partager ce qui nous questionne ou nous pousse en avant.  Partager et accueillir. Partager et recevoir. C'est ainsi, dans ce double mouvement des uns vers les autres, et inversement, que je comprends mon ministère pastoral et que j'essaie de le vivre.

J'ai appris avec le temps que nous ne savons pas grand chose - et que ce que nous savons, doit toujours à nouveau être questionné pour ne pas nous figer dans des traditions, des habitudes, des dogmatismes qui peuvent parfois devenir de réelles barrières à la rencontre et à la Vie -  mais que ce qui donne sens et nourrit l'existence, c'est la rencontre confiante, la relation fraternelle, le partage convivial, l'ouverture à l'autre et l'humilité ; que le salut ("Jésus") est une personne ; que le salut est l'autre ou l'autre est mon salut ; que le chemin vers la vie ne se trouve pas sur les grands chemins piétinés par les temps et les âges et qui se dérouleraient automatiquement devant nos pieds, mais sur le sentier étroit de la marche à la rencontre, à la suite du Christ, homme parmi les hommes, préoccupé d'une vraie qualité de relation, plus que de dogmatique et de casuistique, autrement dit, préoccupé par une vraie qualité de vie pour tout homme.

Je crois que la question à laquelle nous sommes tous confrontés est : comment faire pour être sincèrement ouvert à la relation, disposés à la vraie rencontre, au partage fraternel, à la communion spirituelle, disposition de l'esprit et du cœur qui sont la porte du Royaume ! Dans l'évangile de Jean, (3, 1-8) Nicodème, "un chef des juifs" est sorti de la nuit des dogmes et de son prétendu "savoir" pour chercher la rencontre, aller à la rencontre du Christ, de l'Emmanuel, Dieu au milieu des hommes, au cœur de l'homme !

Le salut, une vraie qualité de vie, ne se trouve-t-il pas inscrit dans ce mouvement vers l'autre, dans cette démarche de la rencontre, lorsque nous percevons l'urgence de dépasser les frontières de nos certitudes bien carrées, de laisser tomber les barrières de nos habitudes et de nos traditions exclusives, pour aller ensemble vers la Lumière (le Christ) ?

J'ai bien conscience que je suis de passage ("étrangers et voyageurs sur la terre") dans ce monde, chez moi en famille, en Eglise et ailleurs et que Dieu me donne ce temps pour le valoriser, pour le mettre au service d'autrui et pour inviter d'autres à pousser la porte du royaume, c'est à dire à oser la rencontre, à questionner la foi, à partager nos expériences spirituelles, à célébrer ensemble le Vivant, celui qui nous appelle à la joie, au bonheur, à la Vie ! 

J'aime la rencontre, dans la simplicité et la vérité ; je me laisse interpeler par l’altérité de l’autre et je me retrouve dans l’autre comme semblable. L'ouverture et l'attention à l'autre, le respect, la compassion en particulier, sont pour moi une manière d'être et de vivre ma foi qui ne peut se passer des autres et du Tout-autre

Je crois en Dieu, le tout-autre,
celui qui me surprendra toujours.
Quand je suis triste,
il me fait rire.
Et quand, dans mes rires,
j’oublie la tristesse de la vie,
il transforme mes rires en pleurs.

Je crois en Dieu qui change ma vie.
Avec lui, jamais je ne saurai ce qui viendra,
je sais seulement,
que le rire l’emportera sur les pleurs,

que la vie triomphera de toute mort.

Je crois en Jésus-Christ,
qui me montre l’autre en moi
et moi en l’autre.
Il me montre la vie, comme elle est,
avec ses joies et avec ses peines.

Je crois en l'Esprit, Souffle de Vie,

Dynamisme créateur et recréateur

qui me renouvelle et me régénère

Il me pousse vers les autres

et nous permet de nous comprendre

au-delà de nos différences et de nos peurs

 

C'est animée de cette foi, toujours en questionnement et en mouvement, ouverte à l'Autre, et habitée par ce désir de rencontre et de partage fraternelle autour de celui qui est Vie et Puissance de Vie, commencement et fin de toute chose, que je viens faire un bout de chemin avec vous, à partir de la rentrée.

 

Bien fraternellement,

Elisabeth MUTHS, Pasteur de la paroisse de DETTWILLER-MELSHEIM depuis le 1er septembre 2015

 

 

Histoire du projet

Cela fait maintenant 14 années que je partage mes réflexions, mes coups de coeurs, mes prédications, les liturgies, mes réflexions.

Le but de ce site est de poursuivre ce partage mais de manière moins anonyme que sur le site précédent. Ainsi, si je vous demande de vous inscrire pour pouvoir accéder au site, c'est parce que cela permet aussi de se sentir en communion avec les personnes qui apprécient et utilisent ce qu'ils trouvent sur ce site.

MERCI à celles et ceux qui me laisseront un petit message d'encouragement et d'amitié, signifiant par là que nous formons une grande famille de quêteurs de sens

MERCI à celles et ceux qui osent me demander concrètement et très pratiquement ce dont ils ont besoin. Que cette simplicité de coeur fait du bien

MERCI à celles et ceux qui feront connaitre ce site à d'autres et permettront ainsi de créer un grand cercle d'amis autour de ce questionnement spirituel jamais abouti, toujours en chemin, toujours en quête de sens et d'ouverture

 

 

Contact

www.pasteurelisabethmuths.fr pasteur.elisabeth.muths@gmail.com